Des porte-bonheurs au crochet

Toujours en recherche de nouveaux patrons d’amigurumis et très fan de la décoration asiatique, j’ai trouvé le site d’une designer qui a créé plusieurs modèles de porte-bonheurs très mignons. Si vous aussi vous aimez les Maneki Neko ou les Daruma, ou encore les symboles du Nouvel An Chinois, n’hésitez pas à aller faire un tour sur son site… Ollie+Holly

J’ai justement fait le Maneki Neko et le Daruma, dont j’ai posté les photos sur mon compte Instagram en taguant l’auteur qui m’a, à chaque fois, laissé un petit commentaire adorable sur ces publications. Donc, des patrons très sympas et un designer qui semble aimer que des gens fassent ses créations.

Le Maneki Neko

Le Maneki Neko est un porte-bonheur japonais qui lève une patte pour apporter les clients (gauche) ou la fortune (droite), ou les deux (lorsque les deux pattes sont levées). Cette décoration se trouve souvent dans les magasins, restaurants et maisons au Japon.

Les couleurs du chat ont aussi une signification :

  • blanc = pureté, attire la chance
  • noir = santé, écarte les esprits maléfiques (mauvaises énergies et agresseurs)
  • jaune ou doré = richesse et fortune
  • rose = amour et sentiments
  • rouge = protection, écarte les mauvais esprits
  • vert = réussite dans les études et aux examens
  • tricolore (blanc avec taches noires et marrons) = amplificateur de ses qualités de porte-bonheur

J’ai donc choisi de faire le mien avec des taches noires et marrons, et la patte gauche levée, pour plus de chance de gagner de l’argent. 😉

Le Daruma

Le Daruma est aussi un porte-bonheur japonais, symbole de persévérance.

Lorsque l’on reçoit ou que l’on crée (comme ici, au crochet) une figurine Daruma, elle ne possède aucun œil. Elle n’a que des sourcils et des moustaches.

Il faut commencer par faire un vœu ou se fixer un objectif, ensuite, il faut peindre (ou coudre) un premier œil. Puis, lorsque le vœu ou l’objectif est atteint, il faut peindre le deuxième.

La tradition veut que la figurine soit jetée au feu au bout d’un an, au temple où elle a été achetée (lorsqu’il s’agit d’une poupée en bois), que le vœu soit réalisé ou non. Si le vœu n’a pas été réalisé, ça n’est pas grave, vous pouvez racheter une figurine pour refaire ce même vœu… ou un autre.

Étant en pleine écriture d’un livre qui me tient vraiment à cœur, mon vœu, en créant ce petit amigurumi, a bien évidemment été en relation avec ce projet de livre… Croisons les doigts pour que la figurine que j’ai faite m’aide à réaliser mon souhait !

Le matériel utilisé

  • laine et fils de coton
  • rembourrage
  • crochet 2,5 mm
  • aiguille à laine

Le temps de réalisation

Le Maneki Neko a nécessité plusieurs heures. En revanche, j’ai mis à peine deux heures pour faire le Daruma.

Lequel des deux préférez-vous ? Avez-vous d’autres suggestions d’amigurumis à faire pour compléter cette collection de porte-bonheurs ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s